Le riz noir

De manière générale, quand on évoque le terme de riz, on pense tout de suite à du riz blanc. Et pourtant, savez-vous qu’il existe aussi du riz noir ? Non ? De ses origines à son mode de préparation, cet article vous permettra d’en savoir un peu plus sur cette céréale qui mérite d’être connue.

L’origine du riz noir

Entre Asie…

Sans surprise, le riz noir (appelé aussi riz nerone) est originaire d’Asie, riche de terres inondées et d’un climat chaud, conditions indispensables à la culture du riz. S’il est moins connu que son homologue le riz blanc, c’est parce qu’il plus difficile à produire du fait de son faible rendement. Ainsi il se raconte, qu’en Chine, sa production, puisque rare et exceptionnelle, était exclusivement réservée à la consommation de l’empereur.

…et Europe

Cet étonnant riz doit sa couleur noire à une concentration élevée en anthocyane, couleur qui vire au violet après la cuisson. Cette particularité a également séduit l’Europe puisqu’il est aussi cultivé au Nord de l’Italie le long du fertile Pô, ainsi qu’au Sud de la France, notamment dans la région très irriguée et ensoleillée de la Camargue. Cette dernière possède d’ailleurs sa propre IGP (Indication Géographique Protégée). Pour notre plus grand plaisir, il est donc devenu plutôt facile de trouver du riz noir, notamment dans les magasins bio.

Comment cuisiner le riz noir ?

Sa cuisson

Le riz noir est un riz complet, c’est-à-dire qu’il possède toutes ses enveloppes, et donc toutes ses propriétés nutritives ; seules les enveloppes non comestibles (les glumelles) ont été retirées. La durée de cuisson du riz noir est donc supérieure à celle du riz blanc, mais est similaire à celle d’un riz complet. Ainsi, pour cuire du riz noir, il vous suffit de :

  • Rincer le riz noir,
  • Cuire à couvert 1 volume de riz noir dans 2 volumes d’eau froide,
  • Attendre 30 à 45 minutes (selon le type de riz noir),
  • Saler et assaisonner selon les goûts.

Quelques idées de recettes

Si sa couleur noire peut être quelque peu déroutante, la couleur du riz noir peut, au contraire, être une grande source d’inspiration, d’autant qu’elle devient violette après la cuisson. Alors, pour des mets aussi bien originaux que gourmands, n’hésitez pas à penser au riz noir.

Voici quelques idées de recettes où le riz noir aura toute sa place, qui raviront les adeptes du « sans gluten » : salade de riz noir, nouilles de riz noir, galettes de riz noir, risotto de riz noir, tomates farcies au riz noir, riz noir au lait végétal, pudding au riz noir, etc.…à agrémenter de vos ingrédients préférés ! Pour ma part, j’ai un faible pour les recettes de riz noir accompagnant des fruits de mer, comme les noix de Saint-Jacques ou curry de poissons. Enfin, le riz noir est un indispensable de bon nombre de plats camarguais et provençaux, comme l’estouffade de taureau par exemple.

Le riz noir n’a, vous le voyez, rien à envier au riz blanc, il est même plus intéressant nutritionnellement car complet. Certes, il est un peu plus long à cuire, mais cela vous laisse le temps en parallèle de cuisiner le reste de votre plat. Produit en quantités plus faibles, il n’en demeure pas moins aisé à se procurer. Alors, si vous voulez apporter à vos plats un souffle nouveau et original, ajoutez le riz noir à votre prochaine liste de courses !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *