VOYAGE GASTRONOMIQUE

Aujourd’hui, je souhaite vous partager mes voyages gastronomiques et tout particulièrement ceux effectués au Portugal où j’ai eu la chance de goûter une cuisine délicieuse où l’huile d’olive fait partie des ingrédients indispensables pour préparer un bon repas.

En effet, il n’est pas possible de parler des spécialités du Portugal sans évoquer les différentes variétés d’huiles d’olive. Parmi les huiles d’olives incontournables si vous vous rendez au Portugal, il y a l’huile de Casa Anadia, l’huile extra vierge Esporao DOP Moura ou encore l’huile de Casa de Santo Amaro.

Pour en savoir plus sur les meilleures huiles d’olive, consultez mon dernier article sur les meilleures huiles d’olives

Les oliviers du Portugal

Vous le savez sans doute, les oliviers poussent en majeur partie dans le sud de l’Europe et en Asie, en Afrique et en Australie ; ces arbres sont exploités par les Hommes depuis environ 5000 ans. Les premiers fruits peuvent être attendus entre 3 et 5 ans, mais la plus grande récolte arrive après environ 30 ans. Les oliviers peuvent vivre jusqu’à 1000 ans.

Les olives

Les fruits des olives ne peuvent pas être consommés immédiatement après la cueillette. Ils sont durs et ont un goût acidulé. Afin de pouvoir les manger avec goût, ils sont correctement transformés, c’est-à-dire qu’ils sont immergés dans de la saumure.

Les olives vertes et noires sont-elles une variété différente ? Non, c’est la même olive. Toutes les olives sont vertes jusqu’à un certain point. Plus tard, elles mûrissent et deviennent plus foncées, jusqu’à ce qu’elles soient presque noires. Le processus de collecte des olives est très laborieux car il se fait manuellement. L’huile de ces olives est la plus savoureuse.

La production d’huile

Environ 1 litre d’huile d’olive est obtenu à partir de 3 à 5 kg d’olives. En raison de la détérioration rapide des olives, la production de l’huile commence jusqu’à 24 heures après la récolte. À quoi ressemble le processus de fabrication de l’huile ? Les olives avec les noyaux sont écrasées puis pressées à froid ou à chaud. C’est ainsi que l’huile en est extraite.

Si vous voulez une huile d’olive de qualité, vous devez être attentif à l’appellation « extra vierge » qui correspond à un mode de production qualitatif. L’acidité du premier pressage ne doit pas dépasser 0,8 %. Ensuite, vous avez l’huile d’olive vierge, qui subit un deuxième pressage et qui est un peu moins qualitative que l’extra vierge. Au Portugal, pour obtenir 1 litre d’huile d’olive, vous devez presser environ 5 kg d’olives.

Si vous voulez ramener de vos vacances des spécialités portugaises et surtout une bonne huile d’olive, pensez à étudier les étiquettes et l’emballage. Il est préférable d’acheter une huile « extra vierge » pressée à froid dans une bouteille ou une boîte noire, grâce à laquelle elle conservera ses précieuses propriétés plus longtemps.

Spécialités portugaises avec de l’huile d’olive

Les spécialités portugaises sont nombreuses et vous n’aurez pas le temps de toutes les découvrir lors d’un seul et unique voyage. Cela permet de faire perdurer les surprises gastronomiques et de revenir en vacances au Portugal. L’huile d’olive est généralement utilisée pour assaisonner les plats, en complément du sel de mer dont les portugais raffolent aussi.

La Caldeirada

La Caldeirada est un ragout de poisson populaire au Portugal, préparé à partir de diverses espèces de poissons. Idéalement, la préparation contient à la fois des espèces grasses et plus maigres. En plus du poisson, les légumes débarquent également dans la casserole : ail, oignons, tomates et persil.

Pour rendre le plat plus copieux, vous pouvez également y ajouter des pommes de terre. Il est assaisonné d’huile d’olive et de vin blanc.

Les plats de fruits de mer

Les plats cuisinés du Portugal font une place prépondérante aux fruits de mer et autres poissons délicats qui sont pêchés la veille ou le matin-même. La plupart des poissons et crustacés pêchés sont bouillis ou frits dans de l’huile d’olive, on y rajoute de l’ail et d’autres épices si besoin.

Les plats de viande

Par rapport à la France, le Portugal ne dispose pas d’autant de pâturages, mais il existe toutefois des plats cuisinés à base de viande locale tels que le frango no churrasco, un poulet grillé avec de l’ail, du vin blanc et divers épices. Le poulet peut également être mariné dans de l’huile d’olive et des épices telles que l’ail, le clou de girofle, le laurier ou le poivron. La marinade peut aussi contenir du vin blanc et d’autres herbes aromatiques.

Des recettes faciles à faire

Faire la cuisine ne doit pas être un calvaire c’est pourquoi nous vous proposons des recettes faciles à réaliser !

Des plats gourmands

Nous utilisons dans nos recettes des ingrédients simples et faciles à trouver, avec la technique appropriée vous pourrez réaliser des plats délicieux. 

Des plats français et internationaux

Nous vous proposons des plats traditionnels de la cuisine française mais aussi des plats du monde entier. 

Le Kebab

Le kebab fait partie des plats préférés des amateurs de junk food et de sandwichs gourmands. La recette est simple et ancestrale : une broche à la verticale fait rôtir de gros morceaux de viande et, à l’aide d’un couteau, une grosse portion de viande est répartie dans un pain pita avec des légumes et une sauce au choix.

Le kebab est un plat turc traditionnel et se décline en plus d’une vingtaine de variétés à travers le monde. Dans la plupart des pays on parle aussi de döner Kebab, garni de viande de mouton grillée à la broche, avec l’ajout de salade, de tomates et d’oignons. Le kebab peut également contenir plusieurs types de viande et être « mixte », c’est-à-dire mélanger plusieurs viandes : poulet/mouton, agneau/poulet, etc. Un vrai kebab est toujours accompagné d’une sauce : blanche, ketchup, mayonnaise, moutarde, harissa, algérienne, samouraï et bien d’autres encore.

L’origine du kebab est difficile à déterminer car il faut remonter très loin dans l’histoire de la gastronomie pour découvrir les premières traces de ce type de cuisine si particulier, mais tellement populaire aujourd’hui.

Les premières sources écrites de brochettes de viande remontent aux alentours du 10ème siècle après J-C, par exemple à Bagdad, dans l’actuel Irak de nos jours. Le kebab a plus de 1000 ans d’histoire, mais c’est seulement dans les années1960-1970 que les premiers restaurants à kebab ont vu le jour, par exemple à Berlin, à Londres et à Paris.

Depuis, le kebab a connu une forte popularité auprès des jeunes générations et des travailleurs qui n’ont pas beaucoup de temps pour manger le midi.

L’autre tendance du moment est l’utilisation de machines à kebab pour réaliser son plat préféré à la maison. Ces appareils de cuisine permettent de faire griller la viande à la verticale et d’utiliser les mêmes techniques culinaires que dans les restaurants. Si les machines à kebab vous intéressent, vous pouvez consulter l’article à ce sujet.

Le taco

Le taco est l’un des plats mexicains les plus populaires. Il comprend des tortillas de maïs, de la viande (généralement du bœuf), des tomates, de l’ail, des oignons et des épices. Il faut également ajouter la garniture composée de légumes caractéristiques de la cuisine mexicaine, à savoir les haricots rouges et le maïs.

La recette des tacos est similaire aux burritos, la principale différence étant le type de farine utilisée pour préparer les tortillas : dans les tacos, c’est la farine de maïs, tandis que dans les burritos, c’est la farine blé. Si vous voulez de bonnes adresse de tacos, vous pouvez consulter notre article sur les meilleurs tacos de Lyon

Passionné de voyage et de gastronomie, je trouve cela intéressant de retracer l’histoire de nos plats préférés et tout particulièrement de comprendre l’origine des tacos. 

Du Mexique jusqu’aux Etats-Unis d’Amérique, en particulier le Texas, la cuisine Tex-Mex s’est transformée au fil des années pour devenir aujourd’hui une gastronomie délicieuse et gourmande.

Le chili con carne 

Autre recette typique de la cuisine mexicaine : le chili con carne, avec la viande de bœuf, les oignons, les poivrons, les haricots rouges, les tomates et ses épices relevées. Si vous voulez en savoir plus sur la cuisine mexicaine et tout particulièrement sur l’origine du chili con carne, consultez l’article publié sur cette page.

D’ailleurs, la cuisine mexicaine est depuis 2010 inscrite sur la liste du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO, car elle contient des techniques culinaires et des traditions gastronomiques utilisées depuis des siècles.

Ainsi, le taco est le symbole d’une cuisine riche de son patrimoine culturel, dont trois ingrédients de base sont indispensables : le maïs, les haricots rouges et les piments.

LES RECETTES DE CUISI CREA