Ouvrir son propre restaurant

Posted by Categories: Entreprise
Ouvrir son propre restaurant

J’ai déjà fait quelques articles sur mon métier de restaurateur et je reçois beaucoup de messages privés de la part de chefs cuisiniers qui veulent lancer leur affaire. C’est pourquoi aujourd’hui je vous propose des conseils pour réussir l’ouverture de votre restaurant.

Que doit prévoir un restaurant au moment de se lancer ?

Malgré la pandémie et les nombreuses difficultés que connaissent les restaurateurs, l’amour du métier est toujours là et le rêve d’ouvrir son propre restaurant est toujours présent. Avec un peu d’ingéniosité et de travail acharné, vous pouvez créer un excellent restaurant et profiter de la gestion de votre propre entreprise. C’est une tâche difficile, mais pas impossible.

Pour réussir votre projet, vous devez faire un bon plan et passer du rêve à l’action en quelques étapes seulement. Si vous souhaitez l’avis de plusieurs professionnels du secteur, je vous invite à aller vous renseigner auprès de la chambre des métiers de votre région.

En attendant, voici quelques points importants qu’il faut prévoir si vous souhaitez lancer votre restaurant.

1) Réaliser un business plan

Qu’il s’agisse de démarrer un restaurant ou de planifier toute autre entreprise, la chose la plus importante au début est un bon plan, cela vous évitera quelques problèmes.

Cela n’a aucun sens d’agir les yeux fermés et d’espérer que cela fonctionnera d’une manière ou d’une autre. Votre avantage sera de vous préparer à toutes les difficultés potentielles, et vous ne pourrez vous préparer que lorsque vous réaliserez ce à quoi vous allez faire face. Un bon business plan doit contenir au minimum :

– l’idée et le profil du restaurant : quel genre de lieu voulez-vous ouvrir, qu’est-ce qui le distinguera ?

– analyse de marché, pour commencer : quelle est la situation sur le marché local ?

– analyse de la concurrence : de qui peut-on avoir peur et pourquoi ? Qui vaut la peine d’être regardé pour s’inspirer des bonnes solutions ?

– analyse des clients potentiels : vous avez besoin de créer un profil client, pour quels clients vos locaux devraient-ils être ?

Enfin, vous devez élaborer différents scénarios : scénario pessimiste, scénario réaliste et le scénario optimiste.

Cela vaut la peine de prendre un moment pour énumérer toutes les forces et faiblesses, ainsi que les opportunités et les menaces pour votre futur restaurant !

2) Pensez au financement

Trouver des fonds pour financer un restaurant est probablement la première pensée de tout futur restaurateur. Vous devez évaluer vos possibilités et prévoir un financement à court et long terme (il est rare qu’un restaurant rapporte des bénéfices après le premier mois d’exploitation). Cela vaut la peine de répondre aux questions suivantes :

– de quel ordre de dépenses ai-je besoin avant de démarrer mon entreprise ? Quelles dépenses dois-je prévoir la première année d’exploitation ?

– ai-je des capitaux propres (épargne) ?

– est-ce que je décide d’un prêt (à quelles conditions ? Dans quelle banque ?) et après quelle heure serai-je prêt à le rembourser ?

– ai-je une chance d’être cofinancé, par exemple par des fonds de l’Union européenne ?

Votre plan de financement doit s’articuler aux différents scénarios élaborés dans la partie business plan. Si votre restaurant a des difficultés les premières années d’exploitation, avez-vous des fonds disponibles pour tenir le coup ?

La crise du COVID a placé dans la difficulté de nombreux restaurateurs, ceux qui ont réussi à maintenir la tête hors de l’eau ont sans doute pu compter sur une épargne de sécurité, permettant de payer les salariés et les charges relatives au restaurant. Par exemple, il y aura la décoration du restaurant à prévoir, la déco intérieure, l’achat du mobilier, des ustensiles de cuisine et même les petites touches originales qui permettront de créer votre identité (par exemple les serviettes intissées personnalisables).

Une bonne préparation vous permettra de faire face à ce genre de problèmes…

3) Trouver le restaurant de vos rêves

Lors de l’acquisition d’un local pour votre restaurant, vous avez trois options : louer, acheter ou construire.

Chacune de ces options impliquent des dépenses financières différentes et des formalités nécessaires. Il vaut la peine d’adapter le type de locaux au type d’entreprise que vous souhaitez gérer et de bien réfléchir à son emplacement.

Les locaux du centre seront plus faciles à trouver et probablement visités plus souvent, mais le louer peut coûter cher. Localiser plus à la périphérie peut être moins cher, mais en même temps, cela nécessite plus de fonds pour la publicité et la promotion. N’oubliez pas que vous ne pourrez pas vendre d’alcool si vos locaux sont situés à proximité d’une école. Rappelez-vous également que l’agencement des pièces et des installations dans les locaux doit être adapté à l’exploitation d’un restaurant ou il faut prendre en compte les réparations nécessaires dans les dépenses prévues.

Avec la crise du COVID, de nombreuses dépenses supplémentaires sont prévoir et sont à la charge du restaurateur. Pour plus d’informations à ce sujet, rapprochez-vous du site du gouvernement français : protocole sanitaire pour les restaurants et les bars.

Je vais m’arrêter là car il y aurait encore beaucoup à dire sur le sujet. Gardez en tête que l’essentiel est de vous préparer en amont comme pourrait le faire un sportif qui souhaite gagner une compétition. Parfois, il faut plusieurs années pour mettre un projet en route et vous assurer le succès.

Bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *